7 conseils pour débuter une thérapie

débuter une thérapie

Avant de commencer une nouvelle aventure, un nouveau voyage, une nouvelle expérience, débuter une thérapie, le cerveau humain a besoin de certains panneaux indicateurs pour lui montrer le chemin et ainsi réduire le plus possible l’anxiété qui monte face à l’inconnu. Aujourd’hui j’ai décidé de vous indiquer quelques pistes de réflexion à avoir avant de démarer une thérapie.

 

Voici 7 éléments qui pourraient vous être utile si vous pensez à débuter une thérapie

 

Faites votre thérapie pour vous-même.

Sans doute l’élément le plus important dans une démarche thérapeutique. Si vous y allez à contrecoeur, ou que vous le faites par devoir ou obligation, pour plaire à quelqu’un, ne pas “perdre” votre conjoint, vous ne pourez pas tirer le meilleur parti du processus. En général, il est préférable d’entrer en thérapie en ayant la compréhension que même si d’autres peuvent bénéficier de votre changement, votre thérapie est un choix personnel, un choix qui sera a votre avantage et bon pour vous et vous seul.

 

Les thérapeutes ne sont pas tous les mêmes.

débuter une thérapieTous les thérapeutes sont différents, en raison de nos personnalités différentes, de la façon dont nous regardons le monde, et de comment nous interagissons avec lui. Vous trouverez peut-être qu’un thérapeute est trop calme pour vous, trop bavard, ou porte des chemises à motifs qui vous distraient. Quelles que soient nos différences, il y a quelque par le thérapeute qui vous correspond et si celui que vous avez choisi au départ ne vous convient pas finalement, vous pouvez toujours en changer. Nous ne le prennons pas personnellement si vous ne vous entendez pas avec nous.

 

Certaines personnes ne jurent que par un type de thérapie ou de thérapeute, cela ne signifie pas que ça va marcher pour vous. Mon conseil est d’appeler quelques thérapeutes avant de les rencontrer. Voyez comment vous réagissez à leur voix, les informations qu’ils vous donnent et ce qu’en dit votre intuition.

 

Ne vous précipitez pas dans le processus.

 

Au début du traitement, nous sommes souvent dans une phase d’expression de la thérapie: parler des choses, raconter, expliquer, ventiler. Bientôt, nous apprenons à aller plus loin vers notre monde intérieur afin de commencer à «être» et à explorer ce que cela signifie pour nous d’être en relation avec notre univers personnel. Cette transition peut être un processus rapide ou  lent selon les individus; il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de le faire.

 

Une des meilleures choses que je recommande pour tous ceux qui débutent une thérapie est de ne pas travailler si dur à tout faire pour être “le bon patient”. Ce n’est pas une entrevue d’emploi – vous ne devez pas m’impressionner. Juste être vous-même me convient parfaitement.

 

 

 

Non chaque session ne sera pas la même.

 

Habituez-vous à l’idée que certaines séances pourraient vous apporter un sentiment de satisfaction intense avec des «percées» ou des moments «eurêka», tandis que d’autres pourraient vous sembler banales et frustrantes. Comme avec toutes choses, il y a un flux et un reflux dans le processus de la thérapie. Gardez en tête que ces séances où il semble ne rien se passer sont en fait la construction de la futur prise de conscience qui vous permettra de connaitre une séance “eurêka” lorsque vous serez prêt.

 

Pour débuter une thérapie, soyez ouvert et honnête. 

 

La thérapie vise à tendre le plus possible vers le réalisme. Elle aide à parler des événements, des sentiments et des pensées telles qu’elles sont réellement à ne pas modifier ce que vous dites parce que vous êtes inquiet de ce qu’en pensera votre thérapeute. Ne vous demandez pas s’il va être «capable de le prendre» ou s’il aura un certain «jugement» sur vous. Votre thérapeute est là pour vous accompagner et non pas vous juger. Faites face à vos difficultés et à vos idées négatives et irréalistes cela vous permettra de rester authentique et vous aidera à rendre votre traitement plus efficace.

 

Les choses peuvent empirer avant d’aller mieux.

 

débuter une thérapieParler et apprendre à faire face à ses croyances, ses idées, sa propre vie, que l’on pourrait trouver ennuyeuse, frustrante, douloureuse ou tout simplement banale peut être un processus difficile et souvent démoralisant au premier abord. Plus souvent qu’autrement, je vois les gens vivrent de courts moments de déprime ou d’anxiété avant de faire des percées vers l’avant et voir leur vie devenir plus saine. Avancer avec le processus est important. Une fois que l’on jette la lumière sur ces zones sombres dans nos vies, nous pouvons alors commencer à affronter le monde de façon plus réaliste et avec grâce aller vers un mieux-être.

 

La thérapie et l’argent.

 

Eh oui faire une thérapie ça coûte de l’argent. Il n’y a pas moyen de contourner cela. En tant que thérapeute, j’ai mis des milliers d’heures pour apprendre ma profession, développer mon approche, devenir chaque jour un peu plus adéquat pour vous accompagner vers le mieux-être et voici comment je gagne ma vie.

 

Parfois, les patients me disent que je (ou un autre thérapeute) ne se soucient d’eux que parce qu’ils paient pour mon temps, mais cela n’est pas tout à fait vrai. Bien sûr, vous avez toute mon attention parce que vous payez pour mon temps, qu’on a une relation d’affaires où vous êtes mon client mais cela n’a rien à voir avec le niveau de soins que vous recevrez de moi. Je peux vous dire pour ma part (et je suis sûr que la grande majorité de mes collègues sont identiques) que je fais ce travail parce que je me soucie véritablement de vous et pour la plupart le souhait des thérapeutes est de voulons aider les gens à vivre une vie heureuse et plus saine.

 

S’engager dans le processus pour débuter une thérapie

 

Il est également vrai que l’argent est l’énergie qui nous lie ensemble pour le temps d’une thérapie et que payer pour mon temps vous engage dans la démarche de façon plus concrête. L’argent peut souvent être un problème dans la thérapie, mais je vais dire que payer plus pour le temps d’un thérapeute ne signifie pas que vous allez toujours obtenir de meilleurs résultats. Choisissez votre thérapeute en fonction de vos besoins et du fait que vous vous sentez à l’aise avec lui, et non pas sur combien il ou elle coûte.

 

J’espère que ces points vont vous aider dans votre voyage vers la thérapie. Je serais intéressé de savoir si vous avez des astuces pour mieux vous préparer à une thérapie que vous pourriez partager avec les autres. Si oui, s’il vous plaît ajoutez-les dans la section commentaires ci-dessous.

 

Sources pour cet article : http://psychcentral.com https://www.mentalhelp.net
Source des images : https://pixabay.com

 


compteur, fr.web-counter.net

compteur de visite

Article similaire

Laisser un commentaire