Expertise Psycholegale – Cour Supérieure

Les familles sont en constante recherche d’équilibre, mais il arrive que le système de relations entre les membres de la famille se brise notamment les parents. Ils entrent alors dans une phase de transition.

Ou bien, ils consultent en psychothérapie, ou bien c’est la séparation en vue de trouver une nouvelle forme de système régulant les liens unissant les enfants aux parents.

 

Il n’y a jamais rupture, mais réorganisation.

 

Cette phase de transition se fait dans la majorité des cas dans la reconnaissance des besoins de chacun.

 

Chacun des parents forme une nouvelle cellule familiale dans le respect de l’autre et les enfants vont d’un milieu de vie à un autre selon leurs besoins évoluant avec l’âge. Chacun des parents fait preuve de souplesse et le système familial du départ joue autrement son rôle pour le meilleur développement de ses membres.

 

Que se passe-t-il lorsque cette transition se fait dans la confrontation des besoins de l’autre. Il y a contestation des capacités parentales de l’autre parent et chacun tente d’écarter l’autre dans la vie des enfants du moins en limiter les accès. On assiste alors à la mise en place de positions défendues par des avocats afin d’assurer le bien être des enfants.

 

C’est là que j’interviens en faisant une évaluation psychologique des capacités parentales des parents et de l’état affectif des enfants. À la suite, il est proposer des choix de garde légale et d’accès aux enfants. Il arrive parfois que je doive déterminer si un parent est dangereux pour le bien être des enfants (toxicomanie, maladie psychiatrique).

 

Référez-vous au schéma ci-dessous :

 

expertise_psycholegale_cour_superieure