Saviez vous que… Les choses arrivent au moment où nous sommes prêts

Le mouvement de la pleine conscience est un mode d’intervention privilégié par de nombreux psy pour les clients stressé, agités, anxieux. Il est inspiré de la méditation de type boudhiste et permet des changements au niveau de la personnalité et du cerveau.

 

Dans le mouvement de la pleine conscience on rencontre la notion de patience, celle-ci renvoie à l’idée que les choses arrivent au moment précis où elles ont à arriver. “à chaque jour suffit sa peine”

pleine-conscience-patience-img2

Dans une journée on accomplit les différentes exigences de notre journée tel qu’il se doit “Rien ne sert de courir il faut partir à point” il faut se préparer, faire des choses un peu chaque jour pour ne pas avoir à se précipiter et s’agiter au dernier moment.

 

Ses phrases renvoient à la notion de rythme. L’être humain est conditionné par des cycles dont le Cycle circadien ou rythme circadien qui est un rythme biologique d’une durée de 24 heures environ. Le rythme veille-sommeil est celui qui marque le plus nos vies quotidiennes.

 

La notion de compléxité renvoit à l’idée qu’un évènement comporte plusieurs facteurs qui déterminent son évolution.

 

Nous etres humains notre comportement est déterminé par un ensemble de facteurs explicites et implicites.

 

 

On ne sait pas à l’avance le contenu exact de notre journée, sera t’on malade, recevra t’on une mauvaise nouvelle, allons nous rencontrer des gens hostiles ou bienveillants.

 

Dans la vie il y a plein de facteurs que l’on ne controle pas. La meilleure facon de s’y adapter c’est de suivre le rythme, les étapes de l’évènement que l’on controle ou pas. Il est mieux de suivre, s’adapter, écouter le changement qui vient au moment précis où il doit arriver

 

L’évolution d’un être humain, par exemple lors d’une psychanalyse, prend un certain rythme qui va dépendre de son contexte de vie ou de son histoire.

 

Les choses n’arrivent ni avant ni après mais plutôt au moment précis où nous sommes prêt.

Article similaire

Discussion

1 Comment(s)

Laisser un commentaire