Le rajeunissement et vous

rajeunissement psychologue

Il y a des vieux jeunes et des jeunes vieux

 

L’idée de vieillir est une chose taboue dans nos sociétés modernes. Les jeunes n’y pensent pas, les gens gagnant en âge en font la négation et les vieux s’y résignent dans le silence comme des agneaux à l’abattoir. Bien peu de gens veulent s’y engager. Curieusement lorsqu’on pose la question du vieillissement tous en parlent.

 

Ces réactions s’expliquent par le fait que l’idée de vieillir renvoie aux idées de décrépitude et de la mort.  D’autant plus que s’y engager devient une voie sans issue depuis que les gens ont cessé de croire au ciel. Laissant les gens dans le néant après la mort.  Dès lors, nous voulons tous rester jeunes le plus longtemps possible afin de fuir cette souffrance appréhendée. Nous achetons des produits, pratiquons toutes sortes de gymnastiques et de cures de rajeunissement. L’industrie est en plein essor.

 

Devant cette hantise, les gens se mobilisent, mais bien peu se maintiennent suffisamment longtemps pour voir les bénéfices de ces pratiques. C’est comme ça parce que plusieurs le font par peur et non pas plaisir. Ils le font dans l’excès et non avec modération et continuité.

 

Non afin de suivre une authentique pratique de rajeunissement, il faut s’engager dans le vieillissement en l’assumant, en état capable de voir les bons et les mauvais côtés tout comme à toutes les autres étapes de la vie. Rajeunissons par plaisir de profiter de ces moments de vie devant soi.

 

Un jour, je lisais un texte comparant les objectifs de la médecine occidentale vs la médecine orientale. Je fus frappé par les objectifs de la première étant ceux de la gestion de la maladie et la seconde des conditions favorisant la santé. Tant et si bien que la réussite de cette dernière est lorsqu’une personne est en santé jusqu’au vieillissement par usure du corps. À la suite duquel, une personne meure d’une brève malade sur quelques semaines ayant été en santé jusque là en quête constante de l’équilibre des conditions de santé. Le vieillissement dans cette approche de la médecine est perçu comme une saine et judicieuse gestion de la décroissance toujours dans une conception maintenant la  jeunesse du corps (la vitalité). Cette conception de la santé remet en question selon moi les notions de jeunesse et de vieillesse. Il faudrait plus parler de vitalité et de dévitalité. Il y a combien de jeunes aujourd’hui sur les antidépresseurs, aux yeux mornes, tristes, au teint blafard et de vieux vigoureux allègres sur le tapis roulant défiant les marathons de ce monde.

 

Les idées du texte schéma :

 

Richard_Langevin_psychologue_laval

Voici quelques idées à propos du rajeunissement :

Richard_Langevin_psychologue_laval

Article similaire

Laisser un commentaire